Une année d’études « made in England »

Je m’appelle Samuel Amelaine, j’ai grandi à Marzy, un village proche de Nevers dont le charme n’a d’égal que la beauté de ses paysages. Passionné par les sciences, j’ai étudié au lycée Jules-Renard (Nevers) jusqu’à mon bac S SI, avant d’y continuer en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE).

Après deux années intenses en « prépa », j’ai intégré les Arts et Métiers de Bordeaux, où je me suis épanoui dans un environnement riche, alliant un enseignement de pointe à de fortes valeurs humaines. J’ai eu l’opportunité de partir au Royaume-Uni pour ma 3e et dernière année (Msc Business Analytics).
En plus de ma formation d’ingénieur généraliste, ce double diplôme a pour objectif d’apporter une coloration « data science » et « business » à mon parcours.
Bien sûr, c’est un voyage qui peut être intimidant, surtout lorsque la langue parlée n’est pas le français. Malgré ma curiosité et mon envie de partir, je me posais de nombreuses questions sur mes premiers jours et sur ma capacité à m’adapter. Ces doutes se sont vite dissipés à mon arrivée.
Je suis parti seul, en octobre 2021, pour l’université de Lancaster dans le nord de l’Angleterre. Le dépaysement fut total, à l’exception peut-être de nombreux champs bordant l’université qui n’ont pas manqué de me rappeler ma tendre Nièvre. Chaleureusement accueilli par les étudiants, je découvre un campus de 20 000 personnes qui a tout d’une petite ville, de la supérette à la pharmacie en passant par les bars et les restaurants ; je ne pouvais manquer de rien.
Je remarque rapidement que le confort de l’étudiant est une des priorités de l’université. De nombreux personnels sont là pour répondre à nos questions et nous accompagner tout au long de l’année. Le format des cours est assez différent de ce que j’ai connu en France, ils sont plus tournés vers la pratique que la théorie.
Les études là-bas m’ont beaucoup plu. J’ai essayé de tirer le maximum de cette expérience en fréquentant d’autres étudiants internationaux, en allant visiter la région et en m’engageant dans les activités extra-curriculaires. Je suis convaincu que la majorité des souvenirs se forment en dehors des salles de classe, et qu’il est primordial de s’ouvrir et de sortir de sa zone de confort lorsque l’on voyage.
Fort de cette expérience, j’ai décidé de continuer les études. Je suis désormais à l’université de Saint-Gall, en Suisse alémanique, où j’étudie les mathématiques financières.

Newsletter

Articles récents

La ferme à culture

Constance et Raphaël rénovent une ferme centenaire à Moulins-Englibert....

« Et si on se laissait rêver ? »

Interrogés par l’équipe du Mag Jeunes, les jeunes Nivernais...

Faire évoluer les décisions du territoire nivernais, c’est possible!

La jeunesse est l’âge des possibles et des expérimentations....

Pensons à la jeunesse pour mieux appréhender l’avenir

Imagine La Jeunesse est un rendez-vous citoyen qui invite...

Évènements à venir

Aucun évènement à venir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez écrire votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici